Test du Positive Grid Spark 40 : l’ampli d’appartement 2.0

Positive Grid Spark 40

4.4

Aspect Visuel

4.5/5

Fonctionnalités

4.8/5

Son

4.4/5

Prix

4.0/5

Les Plus

  • Les nombreuses fonctionnalités très pratiques
  • Des modélisations réussies
  • Une connectivité Bluetooth et USB très utiles

Les Moins

  • Trop de presets (+ de 10,000)
  • Payer 20$ de plus pour avoir accès aux sons de Hendrix

Parfois, on met la main sur un ampli et on sait qu’on ne va plus le quitter. En 2019, la marque Positive Grid annonce la sortie du Spark 40, un ampli d’appartement de nouvelle génération dont les fonctionnalités font rêver plus d’un guitariste. 

J’ai mis du temps avant de pouvoir tester cette petite merveille, mais aujourd’hui, il est temps de vous présenter ce combo que je voulais absolument tester. 

L’aspect extérieur du Positive Grid Spark 40

Se présentant sous forme d’une brique rectangulaire de 35 cm de large, le Spark 40 propose un look entre le vintage et le moderne. Sa grille de protection tressée rappelle celles des Vox et des Fenders d’antan, le panneau de contrôle situé sur le dessus (très sobre lui aussi) fait un peu plus moderne. 

Positive Grid - Spark 40 - vue de face
Positive Grid - Spark 40 - vue de côté

Avec un poids de 5,2 Kg, cet ampli est relativement lourd : on reste dans la moyenne pour un ampli de 40 Watts. Niveau dimensions, ses 35 cm de large pour 19 cm de profondeur et 18 cm de hauteur vous assurent de pouvoir le placer partout chez vous : dans une chambre, dans votre salon…

L’avantage, c’est que niveau design, il s’adapte à de nombreux types de décoration. Personnellement, je lui trouve moins de charme que la gamme THR de chez Yamaha, mais les goûts et les couleurs, vous connaissez ! 

En ce qui concerne le panneau de contrôle, il est lisible et facile d’accès : j’aime beaucoup la couleur dorée des inscriptions pour nommer chaque potard, cela ressort bien avec le noir du reste de l’ampli. 

Voyons maintenant le point phare de ce Spark 40, les fonctionnalités ! 

Les fonctionnalités du Positive Grid Spark 40

J’adore tout ce qui est nouveauté. Autant vous le dire tout de suite : sur le papier, le Positive Grid Spark 40 me fait rêver. Voyez plutôt : 

  • Une puissance de 40 Watts
  • La technologie FRFR, conçue pour délivrer le son le plus fidèle possible
  • La fonction Smart Jam, qui génère automatiquement une basse et une batterie en fonction de ce que vous jouez
  • La fonction Auto Chords qui vous présente une tablature de vos morceaux favoris lorsque vous les écoutez via Spotify, YouTube ou iTunes
  •  Une connectivité Bluetooth qui vous permet d’accéder à l’application Positive Grid, développée spécialement pour l’ampli et qui permet de réagir aux commandes vocales
  • Une connectivité USB pour que l’ampli devienne une interface audio complète et efficace
  • Et plus de 10,000 effets intégrés

Nous allons rentrer un peu en détail sur chacun de ces points, histoire de développer un peu et d’expliquer concrètement ce que tout cela veut dire. 

La technologie FRFR (Full Range, Flat Response)

Sous ce terme un peu barbare se cache en réalité une technologie assez récente et utilisée par quelques amplis à modélisation. 

Décortiquons rapidement le terme : Full Range, Flat Response :

  • Full Range : cela signifie que l’ampli peut recevoir tous types de sons et de fréquences et qu’il peut les interpréter. 
  • Full Response : ces termes signifient que la réponse apportée est la plus neutre possible. 

Au final, le son obtenu est une modélisation qui émule le signal de la manière la plus fidèle et la plus juste possible. Vous avez bien évidemment la possibilité de sculpter votre son derrière bien entendu. C’est typiquement le genre de son que produisent les Line 6 Helix ou les Kemper pour les connaisseurs. 

En bref, c’est une technologie de modélisation avancée qui vous offre une qualité sonore remarquable. 

La fonction Smart Jam

Cette fonction est pour moi la plus intéressante de toutes. Lorsque cette fonction est activée, l’ampli va détecter la tonalité que vous jouez ainsi que le tempo et va générer automatiquement une batterie et une basse pour vous accompagner. 

Sans être révolutionnaire, cette fonction est très intéressante si vous jouez seul et si vous avez l’habitude de jouer seul. Cela vous forcera à écouter les autres instruments en même temps que votre jeu de guitare. 

La fonction Auto Chords

La connectivité Bluetooth pour un ampli a du bon. Non seulement, cela permet de gérer l’ampli à distance mais aussi de bénéficier d’autres applis (comme YouTube, Spotify ou iTunes pour lire certains titres par exemple). La fonction Auto Chords du Positive Grid Spark 40 aide justement ceux qui souhaitent obtenir des tablatures et la grille d’accords de leurs morceaux favoris écoutés sur ces plateformes. Le son sortira de l’ampli et vous aurez directement la tablature sur votre smartphone. 

Il est possible de baisser le tempo des musiques et même de créer des boucles sur des séquences de jeu précises, afin de pouvoir travailler une partie sur laquelle vous butez. Très pratique pour un entraînement au quotidien !

La fonction de commande vocale

Qui aurait pu penser que votre ampli guitare deviendrait une enceinte connectée se rapprochant d’une Google Home ou d’une Amazon Alexa ? Positive Grid l’a fait dans une certaine mesure. La commande vocale vous permettra de déclencher la fonction Smart Jam mais également de jouer un morceau en particulier sur Spotify ou YouTube par exemple. 

Fonctionnalité un peu gadget selon moi, mais pratique pour se la péter devant son meilleur pote : « Eh regardes, je peux faire jouer de la batterie et de la basse à mon ampli sans le toucher ! »

Les effets intégrés

Sur la page de présentation du Spark 40, Positive Grid se targue de proposer plus de 10,000 effets via l’application mobile. Au programme : des presets issus de sons de guitaristes célèbres, des guitaristes de sessions, d’ingénieurs studios… 

Si les presets d’effets sont présents la quasi totalité des amplis à modélisations, le nombre de ceux-ci varient en fonction des amplis. Avoir 10,000 effets, c’est bien mais cela ne fait pas tout. Il faut voir la qualité de ceux-ci et si les effets sont vraiment différents, s’ils apportent véritablement quelque chose à votre son. 

C’est ce que nous allons voir dans cette dernière partie du test : le son ! 

Le son du Positive Grid Spark 40

Chose plutôt étonnante pour un ampli de cette taille et de cette puissance, le son n’est pas si fort que ça. 

Vous aurez largement de quoi jouer chez vous bien sûr, mais même à bas volume, le son de l’ampli reste fidèle à votre modèle de guitare. Pour ma part, je fais mes tests avec mes deux guitares : une Gibson SG et une Bacchus type Stratocaster. Deux guitares avec deux sons vraiment différents. Voyons ce que ça donne !

Au moment de brancher l’ampli, j’observe attentivement le panneau de contrôle pour voir un peu de quoi il retourne : 10 potards classiques que l’on va retrouver sur tous les types d’ampli plus des boutons de gestion des presets. A savoir :

Amp Type (qui comprend 7 modélisations différentes allant de Acoustic à Métal), Gain, Bass, Mid, Treble, Master, le potard qui est relié aux potards Delay et Reverb et vont influer sur leur niveau, Output Volume, Music Volume, 4 boutons pour gérer les Presets, un bouton pour le tap tempo et l’accordeur. 

Positive Grid - Spark 40 - vue du panneau de contrôle

Je commence donc sur la modélisation Clean avec la Bacchus Stratocaster (micros simples). Le son est cristallin en micro chevalet, sans être claquant comme sur une strat. En ajoutant un peu de Reverb et de Delay, on se retrouve vite avec un son typé Pink Floyd et flottant. Les effets sont encore accentués en changeant la modélisation pour passer au son « Glassy ». Les basses sont bien présentes, et les aigus aussi. Les Mediums manquent un peu cependant. En bidouillant un peu avec les réglages, le son claquant typique des strats se retrouvent facilement et on apprécie de pouvoir enchaîner des riffs de nos morceaux favoris. 

On est pas encore au niveau de la profondeur du son d’un Yamaha THR10 ou du son typique d’un Fender Champion 20, mais ce Positive Grid Spark 40 s’en sort plutôt bien. 

Pour la SG, le constat est le même : des sons clairs assez organiques pour une modélisation, mais c’est bien évidemment dans le crunch que se dévoile la puissance des micros secondés par un overdrive réussi et une distorsion correcte. A noter que certains avis sur le net indiquent avoir un souffle important lorsque la disto est enclenchée et sur les modélisations les plus extrêmes. Ce n’est pas le cas de celui que j’ai pu tester même si un léger souffle s’est fait ressentir sur la distorsion Métal et ce même avec la SG et ses humbuckers. 

Toutefois, on est limités par les deux hauts-parleurs de 4 pouces chacun sur la distorsion. Amis du métal, passez votre chemin et orientez-vous plutôt vers un Blackstar ! Pour tous les autres, en poussant le Gain de façon modérée (jusqu’à 14h pour le potard de Gain), le son est très sympa. 

Viennent les fameuses fonctionnalités Smart Jam et Auto Chords qui sont bien faites. Smart Jam est sans conteste la fonctionnalité la plus intéressante de cet ampli et Auto Chords permet de trouver facilement des tablatures de vos morceaux favoris. Petit bémol quand même : sous Androïd, mon appli s’est fermée deux fois de suite, sans doute un bug. Le point négatif c’est qu’il faut appairer l’ampli à chaque fois, c’est dommage car la connectivité Bluetooth est un autre point fort de cet ampli. 

Viennent enfin les presets qu’il est possible de régler via l’appli. J’ai un avis mitigé sur ces effets. Autant certains sont très réussis, autant d’autres sont tout simplement dénués d’intérêt. Il va falloir faire du tri pour trouver le son qui vous convient même si l’application vous guide pour vous proposer des presets intéressants. Certains effets sont tout de mêmes très bien modélisés et seront largement suffisant pour trouver un son clean, un son saturé et un son taillé pour les solos. 

Pour les fans de Hendrix, il est possible de vous rapprocher très fidèlement du son du guitar hero en payant un supplément de 20$. N’ayant pas pu tester cette extension, je ne vous ferais pas part de mon avis dessus. Sachez tout de même qu’elle a le mérite d’exister. 

Conclusion sur le Positive Grid Spark 40

Si cet ampli m’a charmé sur de nombreux points, il y a encore quelques points d’amélioration à mon sens. Une appli moins buggué serait un grand plus sur Androïd (je n’ai pas pu tester avec iOS). 

Sinon, c’est vraiment le seul point sur lequel j’ai été déçu. Le son est plus que correct sur l’ensemble des modélisations, la tonalité de l’instrument est respectée et reproduite fidèlement, les fonctionnalités sont intéressantes et plutôt intuitives. C’est un véritable ampli qui mérite sa place dans le panthéon des amplis d’appartement à avoir testé.

Hâte de voir si comme la gamme THR chez Yamaha, Positive Grid sortira une nouvelle version du Spark 40, histoire de gommer les petits défauts de cette première tentative qui tient déjà largement ses promesses. 

 


Acheter sur Amazon

 

Laisser un commentaire