Blackstar IDC 20 V2 : Test complet et avis

Blackstar IDC 20 V2

169,00€
3.9

Aspect Visuel

3.5/5

Fonctionnalités

4.5/5

Son

4.0/5

Prix

3.5/5

Les Plus

  • La qualité des sons crunchs et disto
  • Les fonctionnalités présentes : accordeur intégré, interface audio, prise USB...
  • La facilité de prise en main

Les Moins

  • Le prix
  • Les extrêmes du potard ISF

Fin 2016, Blackstar rafraîchissait sa gamme ID:Core en ajoutant 3 nouveaux combos. Les précédentes versions offraient des puissances sonores bien plus importantes (l’ampli pouvait cracher jusqu’à 150 Watts !), et Blackstar, soucieux de s’intégrer au marché des practice amp dominé par Yamaha et son THR, a réduit drastiquement la puissance de ses amplis.

Ainsi, les trois nouveaux modèles de la gamme ID:Core (abrégée « IDC ») disposent d’une puissance de 10, 20 et 40 Watts. Puissance que l’on retrouve dans le nom des amplis (d’où « IDC 20 V2 »).

Mais en quoi ce Blackstar IDC20 V2 se démarque t’il de ses concurrents ?

Est-il un bon ampli d’appartement ? 

Réponse dans cet article !

L’aspect visuel du Blackstar IDC 20 V2

Visuellement, Blackstar ne s’est jamais démarqué par la beauté de ses amplis.

Et la gamme ID:Core V2 ne déroge pas à la règle malheureusement !

Blackstar IDC 20 V2 face avant

Cet ampli est très sobre, on retrouve bien le côté « sombre » des Blackstar. C’est sans fioriture, ça va droit à l’essentiel. La grille de protection des baffles reprend le même design que les précédents modèles, surmonté du logo de la marque.

Chaque côté du « cube » est renforcé par des coins solidement rivetés à l’ampli. Cela présage du bon quand à la solidité de cet ampli. Ce « cube » présente d’ailleurs de jolies dimensions (48.01 x 23.88 x 40.89 cm) pour un poids contenu (un peu plus de 4Kg).

De chaque côté de l’ampli se trouvent deux straps raccordés par une sangle de maintien qui vous permettra de transporter l’ampli sans soucis.

Personnellement, je trouve ce détail assez utile car bien que l’ampli ne soit pas lourd, un practice amp a vocation à être déplacé un peu partout où cela nous arrange. Il est beaucoup plus facile de transporter un ampli de cette manière qu’en l’attrapant de chaque côté.

C’est un détail pratique mais cela casse un peu l’aspect visuel de l’ampli à mon sens. Mais comme j’ai l’habitude de le dire : le look d’un ampli ne fait pas vendre.

Quelles surprises nous réserve ce Blackstar IDC 20 ?

Les fonctionnalités du Blackstar IDC 20 V2

Le panneau de contrôle de ce Blackstar se situe sur le haut de l’ampli (comme pour quasiment tous les autres amplis au final).

Et là, c’est la surprise !

Je m’attendais à un ampli assez complexe car en lisant le fiche technique, je voyais un certain nombre de fonctionnalités intéressantes et j’avais peur de tomber sur un panneau de contrôle illisible.

Pourtant, cet ampli est instinctif !

Panneau de contrôle du Blackstar IDC20 V2
Un panneau de contrôle simple et intuitif
Crédit photo : kytary.fr

Ce Blackstar nous propose donc 6 canaux que l’on peut sélectionner via le potard « Voice », une diode s’allume en fonction du mode choisi. On retrouve également 12 effets intégrés auxquels on pourra régler le « Level » d’effet afin d’affiner le réglages souhaité.

S’ajoute à cela un potard de Gain, un de Volume et un seul potard d’EQ que l’on appelle chez Blackstar « ISF ». Ce dernier potard permet de colorer le son afin d’obtenir au choix un son typé US (avec plus de mediums) ou un son british (plus chaud, avec des basses un peu plus présentes).

Sur ce panneau de contrôle, on retrouve bien évidemment des fonctionnalités très importantes comme une prise AUX, une prise casque, une prise Jack pour l’entrée de votre guitare, un bouton de Tap Tempo, une prise USB (!), et surtout un accordeur intégré !

Enfin, petite cerise sur le gâteau, la possibilité d’ajouter un footswitch (en option) histoire de pouvoir sélectionner le canal que vous voulez directement au pied.

Voyons voir ce que nous réservent ces 20 Watts !

Le son du Blackstar IDC 20 V2

Une histoire de canaux

On commence le test avec le canal Clean enclenché, et sans toucher à aucun des autres réglages, le son est déjà assez convaincant.

Les deux hauts parleurs de 5″ délivrent un son très bien dosé avec la juste dose de basses, mediums et d’aigus nécessaires.

Je m’aperçois que le bouton ISF est déjà à la moitié de sa course, ceci expliquant sûrement cela. En montant un peu le gain, la brillance va apparaître et va permettre aux aigus de percer dans le mix.

Mais surtout ce qui frappe, c’est la stéréo !

Je suis déjà conquis par le son Clean et la stéréo vient en rajouter une couche. L’effet est aussi bon et travaillé que sur le Yamaha THR5.

Un très bon point pour cet ampli donc !

On change de canal pour arriver sur un son Crunch très bien réalisé. Le grognement donné par la saturation est vraiment belle, très organique. On pousse le potard de Gain et on rentre directement dans le registre du gros rock.

Toujours sans toucher au potard d’EQ (ISF), le son reste vraiment bien conditionné, remplie de tout ce qu’il faut : des basses présentes, des mediums et des aigus qui ressortent bien également.

En bref, tout ce qu’il faut !

On pousse encore un peu l’ampli en passant sur le canal OD2, et là, on est clairement dans le registre hard-rock voire métal.

Avec le potard de Gain à 12h, les harmoniques sifflent et la disto arrive dans le registre Hi Gain.

Parfait pour du Van Halen !

Parlons un peu des effets également.

Au nombre de 12, les effets de modulation sont des petites pépites. Vous aurez au choix :

  • Un Phaser, ou un Chorus / Flanger qui d’emblée sonnent excellemment bien.
  • Un nouvel envelope filter ou un Tremolo : mention spéciale pour le Tremolo qui me rappelle beaucoup la Stereo Pulsar de chez Electro Harmonix. Du beau boulot !
  • 4 types de Delay : au choix un Delay analogique, linéraire, Tape ou Multi
  • 4 types de Reverb : Room, Spring, Hall, Plate. Personnellement, je les aime tous. Je ne pourrais même pas vous donner mon préféré.

Chacun de ces effets s’active par l’un des trois boutons (MOD, DLY ou REV) situé à gauche du potard TYPE.

Je suis très convaincu par les effets, honnêtement. Ils sont vraiment bien réussis.

Sans oublier l’accordeur intégré qui est d’une justesse très appréciable.

En bref, si vous jouez un peu de tout, cet ampli saura être votre couteau suisse !

Une interface audio convaincante

Si la vue de ces réglages vous donnent le vertige, n’ayez crainte !

L’ampli peut se brancher en USB et vous pourrez modifier l’ensemble des réglages d’origine en enregistrant des presets pour vous permettre d’obtenir le son que vous désirez.

Blackstar a pensé à tout et propose même des presets préenregistrés qui vous mâchent le travail guideront dans de nombreux styles.

Le logiciel Insider (gratuit) propose également de nombreuses autres fonctionnalités intéressantes : looper, playbacks, des pédales Blackstar…

Enfin, n’oublions pas de mentionner que Blackstar s’est associé à Presonus (un spécialiste de l’enregistrement sur ordinateur) pour développer Studio One Blackstar Edition.

En bref, c’est comme si vous achetiez plusieurs amplis en un seul.

Conclusion

Blackstar frappe fort avec le Blackstar IDC 20 V2.

Loin d’être une redite sans âme des ID:Core précédents, ce IDC20 regorge de ressources pour en faire un ampli polyvalent, et à l’aise dans de nombreux styles de jeu.

J’étais loin de me douter que les sons proposés seraient aussi convaincants et pourtant, je suis bluffé par la qualité du son stéréo et des effets.

L’ensemble de fonctionnalités présentes sur cet ampli le rend également particulièrement adapté pour les débutants et les guitaristes qui jouent depuis quelques années déjà.

Cet ampli mérite amplement sa place dans le top 5 des meilleurs amplis d’appartement.

Seul le prix vient jouer en sa défaveur. On aurait aimé voir cet ampli proposé à un tarif moins important.

C’est un choix pertinent pour quiconque cherche un ampli d’appartement et qui dispose d’un budget relativement conséquent.

Hey, ce site est supporté par vous, amis lecteurs, si vous achetez des produits en cliquant sur les liens disponibles sur ce site. Merci d’avance pour votre soutien !

Ressources

Laisser un commentaire